Partagez|

ON REPREND DEPUIS LE DÉBUT [GÉILEIS] - suite -

avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Aislin Marsh
?
Age - ?
Statut - Wiccan
Sur les lieux, Aislin fut un modèle de charme et de gentillesse, les bonnes manières de la ville lui permettant sans trop de souci de faire manger dans sa main le frère récalcitrant. Et ne laissa à personne l'occasion de se demander comment diable elle avait pu arriver après ses malles alors qu'elle était arrivée en même temps qu'elles. Il ne se fit pas prier pour faire les allers et retours nécessaires pour remplir un plein baquet d'eau chaude dans lequel Aislin se prélassa une bonne partie de l'après-midi. 

Elle ne consentit à descendre dans la salle commune qu'en fin d'après-midi, vêtue d'une robe propre, les cheveux relevés, espérant pouvoir tirer Géileis de ses obligations pour lui tenir compagnie pendant le repas.

Géileis O'Cartháin
Flaith Tonn
Age - 19 ans
Groupe - Wiccan
La taverne avait été animé tout au long de l'après-midi mais cela n'était en rien comparable avec le brouhaha engendré par l'effervescence de ce début de soirée. Sifflements, commentaires grivois et bières renversées accueillaient l'arrivée dans la pièce de l'unique client féminin de l'établissement. C'est que la gente masculine - si l'on pouvait qualifier ainsi la brochette de bouseux présent - n'était guère habituer à voir une présence féminine en ces lieux - hormis la fille du tavernier au caractère bien trempé - surtout à cette heure de la journée où les femmes s'activaient au foyer. 

Le caractère bien trempé - de la fille du tavernier si vous suivez - se manifesta à l'aide du bruit caractéristique d'un plateau claqué contre le bois d'une table. De la plus virulente évidement. 

- La dame ne saurait que faire de crasseux comme vous. Fichez lui la paix et buvez ! 

A la suite de si charmantes paroles accompagnées d'un regard courroucé, elle distribua les chopines aux attablés. Plateau sous le bras et torchon à l'épaule, la demoiselle rejoignit Aislin, un sourire aux lèvres. 

- Ne faites pas attentions à eux. Ils ne sont pas vraiment méchant juste un peu bête sur les bords. Vous avez pu vous reposer un peu ?



Dernière édition par Lune d'@rgent le Sam 11 Fév - 23:01, édité 2 fois
avatar
BansheePuissance supérieureMessages : 96
Date d'inscription : 12/05/2009

Aislin Marsh
?
Age - ?
Statut - Wiccan
Ce n'était pas Aislin qui allait se formaliser des commentaires que son passage suscitait dans la salle commune, alors qu'elle rejoignait une table libre. Quand bien même elle avait été en grande partie éduquée selon les normes citadines, elle était née ici et avait parcouru les mêmes routes boueuses que les paysans qui composaient la clientèle de la taverne. Elle n'avait pas oublié ses racines.

Attablée, Aislin avait commandé le meilleur vin de la taverne (ce qui ne voulait pas dire grand chose) et son repas. En l'attendant, Aislin observait les allers et venues de Géileis. Elle avait eu l'occasion, au cours de l'après-midi, de se re-familiariser avec la disposition des chambres et des couloirs de la taverne. Son attention revint à l'instant présent et elle rendit la politesse à Géileis.

"Aucun problème pour moi, ne vous en faites pas. J'ai bien profité de mon après-midi, votre frère a eu l'extrême gentillesse de monter l'eau et d'accepter de vous remplacer pendant le repas, pour que j'ai de la compagnie. Vous acceptez de dîner avec moi ?" demanda-t-elle en désignant la chaise qui lui faisait face.

Géileis sera surement surprise, mais elle n'avait pas encore compris qu'une femme pouvait obtenir beaucoup plus d'un homme avec un sourire qu'en élevant la voix.
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Géileis O'Cartháin
Flaith Tonn
Age - 19 ans
Groupe - Wiccan
Son frère s'était engagé auprès d'Aislin pour assurer le service du soir à sa place ! Il fallut quelques secondes à Géileis pour enregistrer cette information avant d'éclater de rire. Il avait vraiment osé ? Okilékon ! Lorsqu'elle parvient à calmer son hilarité, elle s'excusa au cas où son rire aurait été mal interprété. 

- Pardon ! Elle essuya les quelques larmes qui coulaient le long de ses joues. Je crains que mon frère ne recherche vos faveurs ! Mon père refuse que je travail à la taverne en soirée car selon lui, ce n'est pas la place d'une femme. Et puis, qui s'occuperait des tâches ménagères si je devais servir à boire passer dix-huit heure. 

Ce n'était pas les hommes de la famille qui allait laver leurs linges, repriser les chemises ou bien encore faire la poussière dans les parties privées de l'établissement. 

- Venez, nous prendrons le repas dans le petit salon que possède la taverne. Nous y serons bien plus au calme pour papoter. 

Aussi tôt dit, aussi tôt fait. Géileis conduisit la cliente à la pièce susmentionnée où elles s'installèrent à l'une des petites tables. La jeune femme déposa le plateau qu'elle avait conservée en main ainsi que son tablier et le torchon sur l'une des autres chaises. 

- Alors qu'est-ce qui vous amènes dans le coin ? 

S'enquit-elle histoire d'offrir du biscuit à la conversation. 

avatar
BansheePuissance supérieureMessages : 96
Date d'inscription : 12/05/2009

Aislin Marsh
?
Age - ?
Statut - Wiccan
On ne pouvait pas tout savoir et Aislin ne s'offusqua pas d'avoir été menée en bateau. D'abord parce que sa compagnie valait bien plus qu'une soirée de service, et ensuite parce qu'elle n'était fichtrement pas au courant des habitudes de travail d'une taverne ! Il lui avait paru logique, sur l'instant, que tous les enfants aident à la tenue du commerce familial, qu'importe l'heure. À croire que les mœurs avaient bien plus évolué qu'elle n'aurait pu l'imaginer, pendant son absence.

Elle suivit sans mot dire Géileis jusqu'à une petite salle privée qui avait le bon goût de parfaitement occulter le brouhaha de la salle commune. Elle s'installa et laissa sa compagne en faire de même, avant d'attaquer d'une première fourchette le plat chaud qui lui faisait face. Le bain avait été la première étape pour retrouver une chaleur corporelle acceptable, un repas chaud la seconde, avant qu'une bonne nuit dans des draps propres et une cheminée ne complètent le programme.

Aislin ne prit que quelques secondes pour répondre à la question :

"Je viens tenir une promesse que j'ai faite, il y a quelques années. J'ai beaucoup voyagé et il me paraissait temps d'honorer ma parole. Et retrouver une vieille amie par la même occasion."

Aislin était du genre à faire d'une pierre deux coups, pour ne pas perdre de temps. Il n'y avait rien de plus énervant que de faire sans cesse des allers et retours sans raison. Le temps était une chose précieuse, elle était partisane de l'économiser autant que possible.

"La fin d'année approche, il y a toujours les festivités de noël au village ?"
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Géileis O'Cartháin
Flaith Tonn
Age - 19 ans
Groupe - Wiccan
Géileis se saisit de la miche de pain placée sur la table et la rompit en deux morceaux quasiment identiques. L'un fut déposé en direction de son "hôte", l'autre fut immédiatement sollicité par la jeune femme. Il fut d'ailleurs détaillé très rapidement en quatre parts égale à l'aide d'un couteau avant que l'une de celles-ci ne se retrouva plongée dans l'assiette de la fille du tavernier. Elle était peut-être convenablement élevée par son père mais, elle restait tout de même un enfant de la campagne. Avec ses doigts donc, elle sauça plus que de raison la mie du pain puis, porta le tout à ses lèvres.

Il fallait bien avouer que Géileis avait une faim digne d'un Werewolf. Généralement, elle picorait au moment du déjeuner dans les restes du plat du jour et profitait du calme de la soirée pour faire un repas digne de ce nom.

- Ah une femme d'honneur, j’apprécie grandement ! Ils sont nombreux ceux à tenir des promesses dans le vent.

Respectant la vie privée des gens, Géileis préféra porter la fourchette à sa bouche pour manger tranquillement, plutôt que de poser des questions dont les réponses ne la concernait nullement. La suite par contre tenait de la conversation de salon et une fois avaler ce qu'elle mâchait, la jeune femme répondit :

- Evidemment ! Les foires de fin de semaine vont bientôt débutées et le bal est attendu par toutes les femmes du village. Moi par contre, je vais avoir du travail à ne plus savoir qu'en faire durant un bon mois. Je ne vais plus pouvoir poursuivre mon apprentissage jusqu'au début de la nouvelle année. Vous comptez rester jusqu'à quand ?

avatar
BansheePuissance supérieureMessages : 96
Date d'inscription : 12/05/2009

Aislin Marsh
?
Age - ?
Statut - Wiccan
Aislin ne précisa pas qu'il lui avait des années avant de tenir cette promesse, plus de temps que ce qu'elle avait escompté quand elle l'avait faite. Et certainement plus de temps que ce l'autre partie de cette promesse avait dû penser quand elle lui avait demandé. Enfin, le principal était certainement qu'Aislin s'y mette enfin.

Avec le même appétit que sa compagne, la jeune femme attaqua la nourriture simple mais consistante dans l'assiette en face d'elle, bien heureuse de se remplir le ventre après toutes ces heures passées dans la calèche, avec les cahots de la route. Rien à voir avec les repas de standing préparés par de grands cuisiniers, mais la simplicité avait aussi son charme de temps en temps. Aislin acquiesça aux informations que Géileis acceptait bien gentimment de lui donner. Ces choses là, par contre, ne changeaient pas avec les années.

"Votre père vous laissera-t-il l'occasion de profiter un peu du bal, entre deux tournées de pintes ? C'est toujours l'occasion de s'amuser et de danser jusqu'à ce que nos pieds n'y tiennent plus ! Les jeunes gens attendent cela avec impatience, généralement."

Mais avec le commerce de la famille, rien n'était moins sûr. Aislin avait gardé un bon souvenir de ses propres bals populaires, et même de ceux des grandes villes auxquels elle avait participé grâce à son statut d'épouse influente. Cela lui manquait un peu, et en en parlant comme cela avec sa jeune amie, Aislin ressentait une certaine forme d'impatience, le genre de celle qu'elle avait ressenti étant plus jeune.

"Je ne sais pas trop," répondit-elle à la dernière question. "Tout dépendra de l'avancement de ce que je dois faire, certainement plusieurs mois, même si combien, je ne saurais le dire avec exactitude."

Elle replongea plusieurs fois sa fourchette dans son ragoût, toujours aussi contente de ce qu'elle mangeait.

"Accepteriez-vous que nous nous revoyions par la suite ?  Plus personne ne doit me connaitre maintenant et cela me plairait d'avoir quelqu'un avec qui converser, au village."

Cela ne coûtait rien de demander, même si Aislin n'était pas sûre que sa demande survive à la nuit à venir.
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Géileis O'Cartháin
Flaith Tonn
Age - 19 ans
Groupe - Wiccan
Lorsque Géileis se retrouvait seule pour dîner, la jeune femme appréciait en générale de lécher ses doigts afin d’ôter la soupe qui les maculaient. En présence de son invité du soir, elle usa d'une serviette de table en tissus pour les nettoyer. Aislin dont le maintient et l'attitude ressemblait à celle d'une dame ne lui donnait point l'envie de paraître plus paysanne qu'elle ne l'était en réalité et elle s'efforçait donc de paraître autant que possible à son avantage. Mâchant un petit morceau de mie en parallèle, elle répondit la bouche pas complètement vide donc. Lorsqu'on essayait de chasser le naturel, il revenait toujours bien rapidement :

- Il est sévère et il peut paraître brusque la première fois qu'on le rencontre mais, il sait être juste et se montrer conciliant lorsqu'il le veux bien. Nous auront le droit à tour de rôle de profiter pendant une bonne heure du Céilí et d'user nos pieds à danser avec les autres. Même lui ne manquerait cela pour rien au monde.

Étrangement, malgré son gabarit d'homme imposant au ventre proéminent, il possédait toujours une certaine grace sur la piste de danse. Il aimait raconter - chaque année au coin du feu durant la période hivernale - comment il avait perdu ses deux pieds gauches au contacte de son épouse qui lui avait transmit sa passion pour la danse. Ce fut naturellement lui qui transmit à son tour cela à son unique fille.

- Est-ce indiscret de vous demandez la nature de cette tâche et qui est vôtre amie ?

Géileis offrait le choix à Aislin de répondre ou non à la question qu'elle venait de poser s'en prendre ombrage d'un refus. Puisque le sujet se trouvait être l'un des chapitre de la conversation, la jeune femme jugeait - de son point de vue - qu'elle ne faisait là pas d'indiscretion en se renseignant sur les détails de l'affaire. Et qui savait, peut-être pourrait-elle proposer ses services par politesse pour venir en aide à l'autre femme. Et si jamais ses competences ne pouvaient être employées au moins pourrait-elle toujours lui tenir compagnie de temps à autre comme elle venait de le lui demander à l'instant.

- Quand mon temps libre me le permettra, cela serait avec grand plaisir. Ce n'est pas toujours facile d'être dans un endroit inconnu pour une femme mais vous devriez nouer connaissance assez facilement avec les autres villageoises si vous prenez la peine de le faire. Nous avons l'habitude des étrangers et nous savons nous montrer accueillants sauf avec les anglais qui seront à nos portes au printemps prochain.

Elle s'exprimait avec franchise et même s'il n'y avait pas de haine viscérale dans ses paroles, la rencoeur se trouvait belle et bien là envers ses envahisseurs à la solde de la bâtarde Tudors.
avatar
BansheePuissance supérieureMessages : 96
Date d'inscription : 12/05/2009

Aislin Marsh
?
Age - ?
Statut - Wiccan
D'après la façon dont Géileis en parler, son père devait être un homme juste et droit, malgré les apparences. Sa jeune amie ne savait pas la chance qu'elle avait. Aislin elle-même était devenue orpheline très jeune et elle n'aurait pas survécu très longtemps si un couple n'avait pas pris la décision de s'occuper d'elle. Mais même s'ils l'avaient bien traité, ils n'avaient jamais été les parents qu'elle n'avait jamais eu. Heureusement, elle avait trouvé quelque chose à laquelle se raccrocher quelques années plus tard. Puis il y avait eu son mari, qui avait eu une place importante dans sa vie. C'était sa mort prématurée qui avait décidé Aislin à revenir vers ses racines.

"Et y a-t-il un prétendant qui sera ravi de cette nouvelle ?" demanda-t-elle avoir un petit sourire en coin.

À cet âge, les flirts innocents (ou pas) n'étaient pas rares et on profitait généralement d'un manque de surveillance de ses parents pour profiter d'une toute autre manière des fêtes de village.

"Ce n'est pas indiscret, mais je ne tiens pas à en parler pour le moment."

Elle-même n'avait aucune raison particulière de ne pas répondre, si ce n'était que le temps n'était pas encore venu pour elle de dévoiler ses secrets. Géileis devrait prendre son mal en patience.

Aislin remercia d'un sourire sincère la réponse de Géileis, sourire qui se tordit légèrement à la mention des anglais. Elle savait déjà que son mariage devait rester une étape de sa vie qui resterait pour elle, si elle ne voulait pas subir les remarques et les regards en coin des habitants du bourg. Elle ne pouvait pourtant pas leur en vouloir. Aislin était fière de ses racines et elle aurait pensé comme Géileis si elle n'avait jamais quitté leur pays. Mais voila, elle était partie, elle avait voyagé, rencontré son âme-sœur, un anglais pure souche, et avait appris à connaitre ces ennemis d'aujourd'hui. Si elle sentait bien que les propos de Géileis n'étaient pas aussi virulents que certains autres, elle savait d'expérience, elle, qu'il ne fallait pas mettre tous les anglais dans le même panier.

"Je le ferais, et je compte bien sur la curiosité des villageois pour la nouveauté pour me faire connaitre de tout le monde. Quant aux anglais... La plupart est comme nous. Les décisions se prennent à des niveaux bien supérieurs aux nôtres. Et nous, petites gens, nous ne devons qu'obéir. Ainsi va notre époque."
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Géileis O'Cartháin
Flaith Tonn
Age - 19 ans
Groupe - Wiccan
Géileis se rembrunit soudainement. Un unique mot honni prononcé par la blonde avait suffit à retirer la chaleur sur les traits de la Wicce. Occupée à porter un morceau de pain entre ses lèvres entrouvertes, elle interomppit son geste à mi-hauteur d'une manière la faisant paraitre grotesque. Un étrange éclat de désespoir luisait en cet instant dans ses jolies yeux givrés alors qu'elle déglutit avec peine, la salive qui encombrait l'interieur de sa bouche.

- Je suis promise à un homme du village voisin. Le timbre de sa voix ne laissait plâner nul mystère sur le ravissement éprouvé par la demoiselle sur l'affaire. Cela n'avait point de rapport avec l'âge ou le physique du promis. D'autres femmes moins bien lotis jaloursaient certainement Géilleis de la chance d'être unis à un homme tel que Celtchar. Mais, il y avait un ''elle-ne-savait-trop-quoi'' en sa présence qui mettait la jeune femme réellement mal à l'aise. Vous connaissez les hommes, je doute qu'il apprécie d'entendre des cancanages par autrui sur un rapprochement physique entre des hommes et sa promise.

Il était évidenent que Géilleis ne chercherait à provoquer des esclandres entre son père et l'homme qu'il avait choisit de lui faire épouser. Et même sans cela, il n'était pas dans sa nature de se faire remarquer plus que necessaire par le reste de Bun Cranncha. L'esprit préoccupé par ses démons intérieurs, elle laissa filer une bonne partie de la conversation, ne profitant sans doute pas de quelques informations importantes ou de détails interessants. Son ouïe distraite finit pas capter les dernières phrases prononcées, il lui fallut se faire violence pour ne pas répliquer qu'à ses yeux, un bon anglais était un anglais mort. On lui avait ancré profondément ce préjugé national dans le crâne depuis l'enfance, il serait complexe de lui faire ouvrir les yeux sur une réalitée bien différente.

- Certain d'entre eux prennent tout de même plaisir à massacrer les nôtres gratuitement au nom de leur maudite Réforme protestante. Comme si le fait d'être anglais n'était pas en soi une tare déjà bien lourde, ils voudraient nous soumettres à leurs idéaux religieux hérétiques.

Le patriotisme offrait parfois des perles ! Qu'une Wiccan défende une religion monothéiste contre une autre en sachant que, les deux préconisaient de la faire frire sur un bûcher si son secret venait à être découvert. Voilà qui semble être très ironique.
avatar
BansheePuissance supérieureMessages : 96
Date d'inscription : 12/05/2009

Aislin Marsh
?
Age - ?
Statut - Wiccan
Aislin avala sa bouchée sans encore faire de commentaire. Dans les villages reculés comme le leur, il était courant que les parents arrangent les mariages de leurs enfants très tôt. La noblesse déteignait parfois sur les petites gens et c'était rarement pour les bonnes choses. Il était clair de Géileis n'avait aucune inclinaison pour cette union et de l'avis d'Aislin, c'était vraiment le pire dans cette histoire. Elle savait pertinemment que quoi qu'elle dise, cela n'allégerait pas l'affliction de Géileis, mais dans cette situation, il n'y avait rien d'autres que des platitudes à servir à la condamnée.

"Parfois, le respect vient avec les années de vie commune. Il faut encore y croire."

La jeune femme ne s'engagea pas plus avant dans les phrases vides de sens. Au final, Géileis vivrait sa vie de couple comme elle l'entendait, en arrondissant les angles ou en attaquant le problème frontalement, avec les inconvénients que cela engendreraient. Elle était et resterait seule maîtresse de ses choix.

Malheureusement pour Aislin, les conversations problématiques n'étaient pas terminées pour elle. Heureusement cette fois, elle avait avalé sa dernière cuillère de ragoût et elle ne risquait pas de faire voler son assiette à cause des énormités qu'elle allait forcément entendre. Aislin savait que ses voyages et tout ce qu'elle avait vécu lui avaient ouvert les yeux sur le monde et ses nuances. Toutefois, dans ces moments là, elle regrettait l'étroitesse d'esprit de ses compatriotes et leur incapacité à se faire leur propre opinion. Sur un jeune esprit comme celui de Géileis, c'était même pire. Il allait falloir attaquer au marteau et au burin pour lui faire changer d'avis.

"As-tu déjà rencontré un anglais ?" La question était rhétorique et Aislin n'attendait pas de réponse. "Ce sont des gens comme toi et moi. Tout ce qu'ils veulent, c'est labourer leur terre, protéger leur famille de la faim et du froid, voir grandir leurs enfants et leurs petit-enfants. Et chez les irlandais et les écossais, tout comme chez les anglais, certains vont prendre beaucoup de plaisir à massacrer ceux qui se présenteront en face d'eux et il se ficheront comme de leur première dent de ces histoires de religion qui n'intéressent au final qu'une partie de la population. Parce que les Hommes n'ont jamais rien fait de mieux que se massacrer, quelle que soit l'époque et la raison avancée. Crois-moi, tu as tout à gagner à te faire ta propre opinion plutôt que de répéter ce que tes parents ou tes voisins répètent eux-mêmes de leurs propres parents. Parfois, la vérité n'est pas aussi facile à débusquer."

Et en terminant son discours qui, elle le savait, n'allait rien changer, Aislin se rappela elle aussi sa propre situation. La seule religion qui en vaudrait jamais la peine serait celle qui accepterait les autres sans les juger et sans condamner celles et ceux qui les pratiquaient. Aislin était une wicce et fière de l'être. La Déesse était la seule qu'elle vénérait mais elle acceptait aussi que tant d'autres croient en un Dieu qu'elle ne reconnaissait pas, au fond de son cœur. Elle refusait de juger les raisons des anglais, tout comme elle se refusait de juger les siens. À la fin, les deux camps pleureraient leur mort et la haine n'allait être que plus grande, c'est tout ce qu'ils gagneraient.
Contenu sponsorisé


ON REPREND DEPUIS LE DÉBUT [GÉILEIS] - suite -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» on reprend tout depuis le début...
» Qqn connaît un site Internet qui reprend les events MTG en NRW en Allemagne ?
» Envoi de SMS gratuits depuis Chez Patapwet avec Google Agenda !
» Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire ...
» Colis depuis le Japon - modes de livraison et tarifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cúige Uladh. :: Bun Cranncha :: Taverne-