Partagez|

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. [Jarlath / Declan]

avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Dieu de la destinée
Sidh
Age - Eternel
Groupe - Tuatha Dé Danann
[20 novembre 1596 - Au milieu de la matinée]

Le temps était loin d'être clément en cette matinée d'automne. Malgré la pluie fine tombant du ciel et la bise qui balayait le petit village de Fathain, ses habitants évoluaient tout de même sur la place du village, la plupart emmitouflés dans leur cape. Au gré des différents comptoirs, échoppes et autres stands de marchandises, les conversations ne cessaient de fleurir. Les commerçants vantaient la qualité de leurs produits et leurs prix attractifs, les villageois discutaient des derniers événements survenus durant le mois et les enfants chahutaient entre eux près du puits de la place centrale. 

Au niveau de la taverne, à l'abri d'un auvent, des jongleurs itinérants offraient une représentation de leur art. L'un des hommes jonglait avec quatre massues tandis que l'autre, préférant les balles, en utilisait sept. Il y avait également une jeune fille qui manipulait des anneaux et un vieillard jouant du fiddle pour accompagner le spectacle d'une mélodie entraînante. Un attroupement de badauds s'était formé en demi-cercle autour d'eux. La gente masculine complimentait les courbes naissantes de la jeune fille d'une façon fort grivoise, le beau sexe s’extasiait devant les muscles saillants des jongleurs tout en murmurant à voix basse entre elles. Les têtes blondes admiraient la bouche ouverte, les objets lancés, rattrapés et relancés dans les airs. 

L'anti héros de cette histoire, qui profitait de l’inattention de la foule pour délester quelques personnes de leurs bourses, surprit durant son activité une conversation en aparté. 

- ... certain qu'elle est complètement sous son emprise ?
Si je vous le dis ! Le maître peut lui faire subir ....

Un léger mouvement de foule força Jarlath à s'écarter, l’empêchant ainsi d'entendre la fin de la phrase. Cependant, l'une des voix avait fait remonter un écho dans ses souvenirs.


Dernière édition par Lune d'@rgent le Jeu 24 Nov - 14:52, édité 1 fois
avatar
ShuPuissance supérieureMessages : 20
Date d'inscription : 16/04/2009

Jarlath O'Laoire
Voleur
Age - 23 ans
Groupe - Daoine
Fathain, petit village peuplé de bonnes ouailles, pleines de bonne volonté…et de naïveté. Le temps est souvent un impédimenta de cette région pendant cette saison, mais les habitants l’avaient adopté dans leur quotidien ; Jarlath, lui, y voyait de multiples opportunités. Sous ces capes et ses vêtements chauds se cachent un petit butin qui lui permettra de manger pendant quelques jours.
C’était son rythme : un matin, de temps à autre, le jeune homme profitait de l’enthousiasme habituel de la foule, pour se glisser parmi eux, subtiliser les excédents d’or qui alourdissaient inutilement les bourses des passants, pour finalement se faire discret pendant quelques jours.
Le reste du temps, il laissait traîner ses oreilles, là où les personnes se croient à tord à l’abri des indiscrets. Cette curiosité, ce voyeurisme, lui a permis pendant plusieurs années de se tenir à l’écart des mauvais plans, de connaître des emplacements secrets de trésors de famille, de s’approprier des informations confidentielles, bref : Jarlath entretenait un réseau d’information et de chantage.

Or ce matin, quelque chose dans l’air lui suggérait que cette routine de pickpocket et de trafic d’influence allait prendre un virage dangereux.

Concentré sur ses mouvements discrets et rapides, le voleur ne pût s’empêcher de percevoir un échange entre deux personnes particulièrement troublant. Mais avant qu’il ne puisse en déterminer l’origine, Jarlath dût mettre fin à son larcin et à son trouble, l’habituel mouvement de foule se remettant en marche risquait de le compromettre.

Ces mots provoquaient un écho déstabilisant, le forçant à s’assoir et à s’isoler le temps de faire le point.

Emprise…Maître…  « elle » ? De quoi et de qui parlaient-ils ? Pourquoi est-ce que ma trouille intérieure se réveille subitement ? Qui étaient ces personnes ?

Certain qu’il venait de mettre le doigt sur une information, un secret clé, Jarlath se redressa et balaya la foule de son regard inquisiteur : dans ce petit village sans histoire, personne ne s’était aventuré à prononcer des mots comme « Maître » et « emprise ». Le pickpocket amateur se réprimanda intérieurement : ces années de routine ont obscurci ses horizons, le conditionnant finalement à cloisonner son esprit.
La routine est pour le commun des gens, synonyme de sécurité et très souvent d’ennuis. Pour un voleur, c’est un système rodé qui prévient des mauvais coups du sort ou du moins en atténue les conséquences. Mais sans audace, cette « routine » peut devenir mortelle.
Cette peur au creux de son ventre était beaucoup plus primaire que ce que son instinct lui suggérait d’habitude : lorsqu’un danger pointait le bout de son nez, Jarlath prenait ses jambes à son coup et disparaissait dans les ombres. Aujourd’hui, il n’y avait nul endroit qui lui aurait permis de se sentir en sécurité.
Une image longtemps refoulée commençait à se dessiner devant ses yeux : une jeune fille aux longs cheveux, plutôt frêle et fragile, avec un charme innocent.

Sa sœur, présumée morte.

Les sourcils froncés, le jeune homme dut se ressaisir, car son visage exprimait des émotions qui commençaient à attirer des regards interrogateurs et inquiets de son entourage immédiat.
Se forçant au calme, il prit une profonde inspiration, étirant ses bras au dessus de tête, détendant les traits crispés de son visage.
Puis, d’un pas volontaire, il se mit dans la peau d’une personne évoluant dans la foule, certain de sa destination et de son but.

Ce qui n’était absolument pas le cas.

Il devait s’éloigner de cet endroit, et se concentrer sur ces voix dont la tension exprimait une promesse de réponse : Jarlath devait les retrouver.
Et, conscient que des recherches à l’aveugle seraient toutefois inutiles et inefficaces, le voleur se dirigea vers la zone de pêche à l’information de prédilection : la taverne.
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Dieu de la destinée
Sidh
Age - Eternel
Groupe - Tuatha Dé Danann
Le propriétaire des lieux était un homme comblé lorsque le marché s'installait sur la place du village. Son établissement était bondée de commerçants, voyageurs et de la population du coin, le brouhaha habituel s’élevait à travers la salle. Certains marchandaient à l'abris de la pluie, d'autres s’échangeaient les nouvelles familiales. L'ambiance était au final bonne enfant, la douce chaleur d'un feu brûlant de l'âtre de la cheminée réchauffait l’atmosphère. Les premiers vins chaud de la saison se vendaient plutôt bien, le parfums des épices douces et de la cannelle embaumait la taverne d'une odeur très agréable.

Dans l'un des coins de la pièce, était installé à une des nombreuses tables, l'un des deux hommes dont la conversation avait été surprise par Jarlath. Sa cape de bonne facture était largement reconnaissable à l’œil expérimenté du voleur, la capuche à présent rabaissée laissait découvrir un visage marqué par le temps et de nombreuses cicatrices fort anciennes. Il était en pleine conversation avec un autre homme mais, ce n'était pas le même interlocuteur que précédemment. Celui-ci était loin d'être un inconnu pour notre anti-héros qui reconnu aisément le dernier arrivant en date du village, celui que tous affublaient du surnom de "savant fou". Il en avait l'apparence excentrique en tout les cas... 

- Le maître désire savoir où vous en êtes dans vos recherches ! Il s'impatiente grandement et menace de vous retirez les financements de votre accord.

Par chance, une place se libérait à la table voisine puisqu'un couple venait de se lever pour régler son écot.
avatar
Sho SethJoueurMessages : 21
Date d'inscription : 22/11/2016

Declan O'Bradaigh
Savant excentrique
Age - 19 ans
Groupe - Daoine
Le bouge dans lequel se trouvait Declan commençait finalement à lui taper sur les nerfs. Ah! Pour sûr que l'on pouvait échanger et trouver ce que l'on voulait dans cet endroit, mais pour trouver une discussion un tant soit peu intéressante, il aurait mieux fait de se parler devant un miroir. Mais peut être devrait-il donner sa chance à ces marchands dans le fond plus tard, on ne sait jamais, des fois qu'ils aient voyagé dans le pays, ils pourraient au moins détenir deux trois informations sur l'évolution du conflit. Enfin bon, ça c'est si notre bonhomme avait le temps de s'en soucier, mais non, il est aux prises avec un débiteur.

Ce n'était pas la première que Declan faisait face à ce genre de situation, il faut dire qu'en tant que baroudeur scientifique depuis plus de 10 ans maintenant, il en avait vu des hommes venir demander leur argent, que ce soit à lui ou à ses maîtres. C'est à se demander des fois si les gens qui vous confient des financements réfléchissent vraiment avant de les donner. Ils croient quoi? Que la science se fait en un claquement de doigt? Que maîtriser un savoir que peu de gens, voir personne, sur Terre ne comprend se fait en une demi-journée entre deux pauses pour lâcher un numéro deux? Declan devrait tout de même se soucier un de ces quatre de l'identité de ce maître, bien qu'il y ait peu de chances que cela revête un intérêt majeur.

*Apparemment, il suffit de lui dire où j'en suis hein? Cela fait sens, dans le cas hypothétique où ce maître sait exactement de quoi retourne mon invention et de la complexité de cette dernière. Je suppose qu'effectivement il pourrait vouloir connaître l'avancement de mes travaux. Hélas pour lui, je m'ennuie déjà beaucoup trop pour faire durer cette conversation plus longtemps.*

- Eh bien ma machine est quasiment finie, il ne me manque plus qu'une optique un peu... spéciale dirons nous, et la machine devrait être opérationnelle. Bien le bonjour chez vous !

C'est alors à ce moment que Declan fait mine de vouloir se lever.
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Dieu de la destinée
Sidh
Age - Eternel
Groupe - Tuatha Dé Danann
L'âge n'avait nullement émoussé les reflexes de l'homme, qui se saisis immédiatement du bras de Declan d'une poigne ferme lorsque celui-ci fit mine de se lever. Il le força à se réinstaller sur le banc, l'expression de son visage se faisant moins amène et son regard devenant plus glaciale. Après s'être incliné vers son interlocuteur d'une façon menaçante, il déclara à voix plus basse.

- Il ne me semble pas vous avoir congédier ! Je vous déconseille d'essayer de duper le maître monsieur Declan, il n'est pas le genre d'homme à être très magnanime avec ceux qui abuse de sa confiance. Mon visage conserve encore les séquelles de sa colère...

Et effectivement, celui-ci était marqué de nombreuses cicatrices mal soignées, chacune plus laides que la précédente. Lorsqu'on pactisait avec le diable en personne, souvent l'on s'en mordait les doigts.    

- Alors permettez moi de reposer la question, où en êtes-vous réellement dans votre travail ? 


avatar
Sho SethJoueurMessages : 21
Date d'inscription : 22/11/2016

Declan O'Bradaigh
Savant excentrique
Age - 19 ans
Groupe - Daoine
Lorsque Declan accepta de s'asseoir, ce n'est pas vraiment de la peur qui traversait son regard, mais une incompréhension. Celle-ci grandit encore plus après le discours de l'homme. Abuser de sa confiance? Quelqu'un comme Declan? Pour lui cela n'avait aucun sens, il a passé sa vie a essayé d'acquérir assez de connaissances afin d'être capable de peut être construire une telle machine, pourquoi essaierait-il de mentir et de se défiler? La peur d'échouer peut être, mais ce n'est pas quelque chose avec laquelle Declan est habitué à vivre. 

Monsieur tête de Pruneaux veut donc du sensationnel, de l'épique, de la science, du concret? Alors Monsieur allait en avoir, autant que Declan pouvait en donner, avec le peu de matière qu'il avait sous la main.

- Monsieur Pru... Prudent, oui, totalement désolé de ce qui vous est arrivé au fait, mais vous voulez savoir où j'en suis réellement? Eh bien reprenons un peu depuis le début pour bien comprendre le travail que j'essais d'accomplir et, de par cette explication fournie et touffue, j'espère pouvoir vous montrer les preuves de mon dévouement à ce travail. 

Il approcha alors son regard de l'homme assit en face de lui et lui tint le discours suivant à voix basse, mais juste assez forte pour que ce dernier entende ce qui allait se dire.

- Connaissez vous les légendes des Wiccan Monsieur? Oui je pense que vous savez de quoi je parle, ces personnes à l'apparence humaine qui toutefois possèdent des dons formidables. Dons qui sont souvent interprétés à de la magie et souvent reliés à de nombreuses légendes dans nos contrées. C'est une croyance souvent populaire dans les villages, notamment à cause des dons naturels des Wiccan qui peuvent grandement aider ces derniers. Mais voyez vous, l'on ne comprend pas d'où viennent ces pouvoirs, ni comment ils fonctionnent. Les uns parlent de pouvoir venant de l'espace, de l'éther peut être, les autres peut être plus de la planète elle-même. L'important est que ces pouvoirs sont bien réels, et leurs implications, tant sur la fertilité que sur le bien être se traduisent par un échange d'énergie. Or cette énergie doit pouvoir être quantifiable ou tout du moins visible, comme le feu d'une forge ou l'énergie mécanique. Et c'est précisément là qu'apparaît la machine que je construis. A la lueur de ce que je viens de vous exposer, posez vous cette question. Et si nous pouvions voir cette énergie, observer son impact et la source de son apparition? C'est exactement là réflexion que j'ai eu lorsque j'ai eu la chance de travailler avec deux grands génies qui travaillent l'un sur l'infiniment petit et l'autre sur l'infiniment grand, que me restait-il après ça? Travailler à distinguer l'invisible bien sûr! La structure en cuivre de la machine est complète, c'est son mécanisme qui lui, est incomplet. Et comme je viens de vous le dire juste avant, il me manque une dernière pièce pour parachever la création de l'energiascope... Hmmm oui bon, le nom reste encore à définir. Cette dernière pièce dont j'ai besoin est une lamelle de verre assez particulière qui serait au coeur du système. Sa particularité serait, en gros, de résonner avec les rayonnements des déploiements d'énergie des Wiccan. Et comme vous vous en doutez ce n'est pas quelque chose que l'on trouve chez le premier marchand venu, c'est pourquoi je suis un peu pressé. Et l'on arrive maintenant à la partie où l'intérêt de vôtre maître entre dans l'équation, imaginez ce que l'on pourrait découvrir avec cette machine! Si l'on comprend comment fonctionne ces pouvoirs, nous serions peut être même capable de récolter cette énergie nouvelle !

Alors que Declan finit son discours sur cette note enjouée, l'on peut voir sur son visage un grand sourire et le voir haleter d'un discours aussi long et exposé rapidement. Reprenant son souffle en quelques secondes, son calme revient et il se penche en arrière sur le banc et dit.

- Etes vous satisfait de ma réponse ?
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Braonáin
Homme de main
Age - /
Groupe - /
Braonáin n'appreciait décidément pas les ingénieurs, savants et autres inventeurs en tout genre. Ces individus possédaient généralement une vision de la vie incompréhensible et un égo surdimensionné ! Les paroles "compatissantes" de Declan sonnaient fausses, le sourcils gauche de l'homme de main se souleva.

- À votre place, je m'inquieterais surtout que cela ne se produise pas sur mon propre visage. Je vous en prie Mr Declan, je suis assez curieux d'écouter vos explications.

Braonáin attendait avec impatience le jour où le maître perdrait patience et lui permetterait de malmener physiquement le savant. Cela lui ferait peut être prendre conscience du monde réel qui l'entourait. 

Il eut un sourire suite à l'introduction du discours du savant. Il était plus que concerné par l'univers surnaturel depuis des èons. Il avait vu des choses dont Declan ne soupçonnait même pas l'existence. 

Comme convenu, il écouta attentivement le récit de son interlocuteur, l'interrompant quelques fois pour obtenir une précision ou l'interroger sur un détail. Puisqu'il devrait faire son rapport au maître par la suite, mieux valait pouvoir répondre à chaques questions que celui-ci pourrait lui posé. 

- Plus ou moins Mr Declan. Plus ou moins ! Je pense que l'information la plus importante est de savoir quand cette pièce particulière entrera en votre possession ! 


Dernière édition par Lune d'@rgent le Ven 16 Déc - 23:11, édité 2 fois
avatar
ShuPuissance supérieureMessages : 20
Date d'inscription : 16/04/2009

Jarlath O'Laoire
Voleur
Age - 23 ans
Groupe - Daoine
L’intuition du voleur l’avait encore une fois amené sur un bon filon. Malgré sa confusion récente, Jarlath se retrouvait dans un terrain qu’il maitrisait et qui ne l’avait jamais trahi dans ses précédentes quêtes d’informations : la taverne. 

Repérant du coin de l’œil une des silhouettes familière, le ton de la discussion et des voix laissait présager de secrets à peine dissimulés aux oreilles inattentives de l’entourage immédiat du duo assis dans un coin de la taverne.

S’asseyant à une table attenante, il adopta une posture discrète, les épaules voutées, le dos légèrement affaissé. Il prit une petite minute pour animer son personnage : le regard fatigué, hagard, la mine sombre, le voleur adressa un sourire torve et lubrique à la serveuse la plus proche. Il se sentait dans la peau de ce quidam inintéressant, dont on ne pouvait pas fixer plus de quelques secondes en raison du malaise et/ou du dégoût (de la gente féminine) qu’il provoquait au premier abord.  

Sous ce jeu d’acteur, il jeta un œil au curieux duo : Auparavant encapuchonné il était toutefois reconnaissable par son accoutrement. Un visage vieilli et balafré qui laissait supposer des batailles peu honorables ou peut-être des traitements et sévices cruels. L’homme se tenait d’une manière peu avenante. Le deuxième personnage était reconnaissable entre mille : c’était le fameux savant fou récemment arrivé dans le village. Personne ne lui avait réellement porté une attention particulière, et beaucoup le considérait pauvrement. On doutait de ce qu’il disait - le qualifiant volontiers de fabulateur – et de la sanité de son esprit. Mais d’un point de vue général Jarlath ne l’aurait jamais soupçonné d’être le genre de personne pouvant s’accoquiner avec des individus inquiétants.  

En quelques instants, la conversation prit un rythme et une tournure qui annonçaient des promesses : des réponses et éclaircissements concernant le « maître », et des opportunités concernant le dénommé « Declan ». Beaucoup d’informations et de questions remontaient à son esprit, et il ne prit pas le temps de les traiter et de les retourner dans tous les sens. Il devait prendre une décision rapide et intelligente : manifestement la conversation n’allait pas s’éterniser, et les deux individus allaient se séparer ; Declan retournerait probablement vaquer à ses occupations, et « le balafré » repartirait  vers son « maître ».
Son instinct lui intima de rester pour l’instant à l’écart d’ennuis dont il ne pourrait pas se sortir, et là où il avait sous-estimé une personne, cette dernière pourrait révéler un potentiel d’informations et de richesses qui le conduiraient de toute manière - tôt ou tard – par lui donner les réponses à ses inquiétudes récentes.

Declan était sa cible.
avatar
Sho SethJoueurMessages : 21
Date d'inscription : 22/11/2016

Declan O'Bradaigh
Savant excentrique
Age - 26 ans
Groupe - Daoine
Declan souriait intérieurement, sa petite astuce de jouer l'inventeur mégalo et stupide, voir même plutôt irréfléchi lui avait donné les pistes qu'il supposait depuis quelques temps. Outre le fait qu'il se trouvait en effet en face de l'archétype de l'homme de main qui pense sûrement que briser le bras d'un artiste peintre le fera peindre des toiles plus vites, le rictus de ce dernier après le début de son discours lorsqu'il évoqua les légendes et mythes de cette terre lui confirma que son mystérieux mécène devait avoir bien d'autres choses mystérieuses à cacher.

Mais il fallait la jouer fine, impossible de faire le malin devant cet homme de main au physique disons des plus... suggestif. De plus ce n'était pas dans son intérêt, sa volonté était vraiment de finaliser sa machine, peu importe pour qui, mais si ce dernier commanditaire connaissait des choses sur cet autre monde de légende alors Declan serait particulièrement intéresser de le rencontrer, c'était une évidence. Toutefois, nous en revenions à cette histoire de machine, la lentille "magique", Declan détestait utiliser cet adjectif pour qualifier du matériel scientifique, la magie n'existe que dans les yeux de l'ignorant, après tout une arme à feu pourrait faire office de bâton divin pour qui n'est pas au fait des propriétés de la poudre à canon. Mais il est vrai que l'obtention de cet outil l'inquiétait quelques peu.

Toutefois Declan garda sa concentration et répondit de façon très détachée et posément, comme si son élan lyrique et juvénile de toute à l'heure n'était que l'écho bruyant d'un autre homme.

- Assurément mon bon, et croyez bien qu'obtenir plus de renseignement sur cette information est ma priorité du moment. L'intérêt pour ma machine que porte votre commanditaire est aussi le mien vous savez. Mes options sont les suivantes d'après moi, je pourrais lancer des recherches sur des histoires tirées du folklore pour savoir si il n'existerait pas un objet correspondant à ce que je recherche, ou alors je pourrais essayer de mettre la main sur un marchand ou un revendeur.

Declan allait faire mine de se lever mais il décida plutôt de se tourner une dernière fois vers l'homme de main en lui lançant.

- Soyez assuré que j'essaierais de trouver cette pierre dans les délais les meilleurs. Et si vous avez des idées ou des conseils, je suis tout ouïe. Après tout, je ne doute pas que dans votre longue vie de baroudeur vous ne soyez pas au courant de tout ce qu'il y a à connaître alentour. Ceci enfin dit, puis-je me retirer pour me lancer dans mes recherches?

 
avatar
Lune d'@rgentPuissance supérieureMessages : 269
Date d'inscription : 15/04/2009
http://cuige-uladh.forumactif.com

Braonáin
Homme de main
Age - /
Groupe - /
Braonáin conserva un air peu amène sur son visage ravagé ! Qu'importe ses sentiments personnels, le dernier mot revenait au maître au final. Il avala d'une traite le verre d'alcool qui trônait sur la table avant de le reposer bruyamment sur la table. 

- Le maître possède un excellent réseau de renseignement à travers le monde. Apprenez à profiter de tout les avantages qu'offrent son mécénat. 

Cela rappela d'ailleurs que Braonáin avait apporté un présent pour le savant. Il extirpa d'un vulgaire sac en jute, un cage contenant un couple de pigeons qu'il déposa sur la table les séparant. 

- Voilà ce qui nous permettra de communiquer plus facilement à l'avenir. Une fois rentré chez vous Declan, écrivez moi une missive décrivant précisément la pierre que vous rechercher et j'activerais le réseau du maître afin de la trouver pour vous. Vous pourrez ainsi vous focaliser sur l'avancer de vos recherches. 

avatar
Sho SethJoueurMessages : 21
Date d'inscription : 22/11/2016

Declan O'Bradaigh
Savant excentrique
Age - 26 ans
Groupe - Daoine
Declan opina du chef lorsque son interlocuteur évoqua le réseau d'information de son maître. Cela pourrait effectivement lui servir, il serait d'ailleurs très curieux de savoir comment fonctionnait ce dernier mais l'homme de main semblait peu enclin à répondre à plus de questions, vu la vitesse à laquelle il torcha son verre d'alcool.

Declan observa les oiseaux et se demanda quand est-ce que l'on aurait accès à un système de communication plus décent que celui de confier ses plus voluptueux secrets à un volatile tellement stupide qu'il pouvait mourir d'étouffement à cause de sa propre gourmandise... Mais il accepta la cadeau avec déférence car il ne roulait pas non plus sur l'or et il ne voulait pas contrarier encore le mercenaire. 

- Je vous pigeonne dès que je suis rentré chez moi.

Et c'est avec un sourire malicieux, fier de sa blague douteuse, que Declan prit le couple d'oiseau et se mit en route à travers la cohue présente dans le bar pour se diriger vers sa prochaine destination, sa maison.


Dernière édition par Sho Seth le Jeu 22 Déc - 19:30, édité 1 fois
avatar
ShuPuissance supérieureMessages : 20
Date d'inscription : 16/04/2009

Jarlath O'Laoire
Voleur
Age - 23 ans
Groupe - Daoine
Cette fois-ci, la conversation était belle et bien terminée. Jarlath ne prêta même pas attention à la sortie pseudo comique du loufoque Declan, les questions se télescopant dans son esprit. Il voulait suivre cet étrange personnage, sans doute au fait de nombreux secrets, mais la sonnette d’alarme retentit dans sa tête lorsque le balafré mentionna le très percutant mot « réseau ».

Un réseau.

C’est une myriade de possibilités, d’informations et surtout de secrets.

L’image de sa famille, de sa sœur clignota brièvement devant ses yeux.

Declan pouvait attendre. Il ne se volatiliserait pas du jour au lendemain, au vu de la conversation animée autour de ses recherches. Le voleur se promit de le visiter très prochainement et de nouer un quelconque lien.

L’urgence, c’était le balafré ; malgré la trouille qui le terrassait  et lui torturait le ventre, la curiosité se révélait une maitresse encore plus impitoyable : une véritable bataille de sentiments et de conflits d’intérêt prenait place.

L’espace de quelques secondes, il perdit de son assurance et un œil attentif aurait remarqué que le pervers poivrot n’était en fait qu’une mascarade malhabile.

Faisant taire ses voix intérieures, Jarlath se leva, feignant un état copieusement alcoolisé, et tituba jusqu’au bar. Il commanda un remontant qu’il vida d’un trait : ce n’était plus son personnage, c’était un besoin.

Il sortit de la salle se dissimulant discrètement dans les zones d’ombres et attendit sa proie. Les premières vapeurs lui effleurant les tempes, il sut que l’alcool serait pour une fois une alliée contre ses propres démons.

Il était temps de rencontrer ce « maître »  
Contenu sponsorisé


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. [Jarlath / Declan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. » || Sephy's Links ♥
» Kingdom Hearts : The secret key
» [Vente] Secret Wars en blister.
» Oyez oyez, venez montrer comment votre père noël secret vous a gaté!
» [Xbox] Doom 3 + Roe : Stage secret exclusif de Doom 1 et 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cúige Uladh. :: Fathain :: Place du village-